Antidote 10, un correcticiel à destination des étudiants dys

Mes Messages

Contexte

En 2021-2022, le Relais handicap de l'Université d'Angers comptait environ 400 étudiants en situation de handicap. Un quart des ces étudiants présentent des troubles dys. Cette forte proportion devrait continuer d'augmenter dans les années à venir, les troubles dys étant mieux détectés aux niveaux primaire et secondaire et les élèves mieux accompagnés jusqu'à leur entrée dans les études supérieures.

Si la dyslexie et la dysorthographie sont les troubles les plus connus (difficultés dans la lecture et l'écriture), il en existe bien d'autres, comme la dyspraxie (qui affecte les gestes) ou la dysphasie (qui affecte la parole). D'ordre neurodéveloppementaux, les troubles dys sont catégorisés comme "Troubles des apprentissages".

Dans sa politique d'inclusion et d'égalité des chances, l'Université d'Angers s'engage à proposer un environnement numérique propice à la réussite de ses étudiant·e·s (des engagements inscrits dans le Schéma Directeur du handicap et dans la politique d'accessibilité numérique).

Expérimentation

En janvier 2022, l'UA, avec le soutien de la Direction du Développement Numérique, a donc proposé à des étudiants dyslexiques-dysorthographiques d'expérimenter Antidote 10.

Antidote 10 est un correcticiel (logiciel de correction) utilisé par les maisons d'édition. Puissant, facile d'utilisation et proposant de nombreux paramètres, cet outil a été retenu pour répondre aux besoins spécifiques des étudiants dys.

Dix étudiant·e·s se sont prêtés à cette expérimentation. Formés par l'Ingénieure pédagogique pour l'accessibilité numérique, les étudiant·e·s utiliseront Antidote 10 pendant tout leur cursus à l'UA.

Les objectifs sont multiples :

  • comprendre les difficultés inhérentes à la dyslexie-dysorthographie
  • proposer un outil performant au plus grand nombre et favoriser la réussite étudiante
  • accompagner un public en situation de handicap pour leur offrir une plus grande autonomie
  • généraliser l'utilisation du correcticiel auprès du public dys avec le soutien du Service de Santé Universitaire (prise en charge des aménagements d'étude et d'examen)
  • communiquer sur les troubles dys auprès des personnels de l'université

Premiers résultats et perspectives

L'expérimentation met en lumière des éléments intéressants. D'abord, que ces étudiant·e·s  sont en demande d'autonomie et heureux de s'affranchir de la dépendance à l'autre pour la correction de leurs écrits. Ensuite, que ces étudiant·e·s, souvent confronté·e·s aux jugements, reprennent confiance dans leurs capacités grâce à cet outil. Enfin, qu'un travail de communication est à réaliser à l'échelle de l'UA pour démystifier les troubles dys.

Bien qu'il existe des points forts et des faiblesses à proposer un outil unique, les étudiant·e·s qui ont participer à cette expérimentation sont plutôt satisfaits.

"Antidote 10 est un logiciel très bénéfique pour moi. Si je peux continuer à l’utiliser, c’est avec grand plaisir."

"Très bon logiciel, permet de corriger les rapports avant envoi aux professeurs. Permet d’éviter de devoir demander aux collègues de corriger."

À la rentrée 2022-2023, Antidote 10 sera proposé par les médecins Référents handicap du SSU à tous les étudiants dyslexiques-dysorthographiques. Ce dispositif doit nous permettre d'accompagner ces étudiant·e·s, qui ne se considèrent pas toujours en situation de handicap, dans leur réussite étudiante.

Mes Messages

Plus d'information

Julie Charles, Ingénieure pédagogique pour l'accessibilité numérique

Stéphane Amiard, Vice-président Patrimoine, Transition écologique et Numérique